La Chute

d’Albert CAMUS

  • Le Thème
  • C’est évidemment la chute ; la chute d’un égo ! Le personnage se croyait réalisé, en haut, il croyait être arrivé et il se découvre bas, tel qu’il est vraiment !
    Ce « dialogue à une voix » implicite, parsemé de formules percutantes et d’anecdotes piquantes est la dernière œuvre de fiction achevée par Albert CAMUS.

  • Ce qu’ils en pensent…
  • « Jean-Baptiste Clamence (le personnage) est là !
    Séducteur-provocateur, il vous happe du regard, du geste. Vous ne pouvez pas lui échapper : il a besoin de vous! Plus il révèle ses failles, plus il vous piège en miroir.
    Alain DAUMER rend à merveille les ambiguïtés d’un des personnages de CAMUS les plus fascinants : présence aimantée d’un corps, d’une voix, qui font exister le « juge-pénitent ».
    L’efficacité théâtrale de cette Chute est incontestable. »

    Agnès SPIQUEL
    Présidente Société des Etudes Camusiennes

    « Toutes mes félicitations pour votre « Jean-Baptiste Clamence » : Albert CAMUS aurait été content. »

    Ake ERLANDSSON
    Directeur de la Bibliothèque Nobel Stockholm

    « Un exceptionnel numéro d’acteur, avec des cautions prestigieuses, comme le directeur de la Bibliothèque Nobel de Stockholm.
    Alain DAUMER est totalement imprégné par CAMUS, totalement habité par « Clamence ».
    Dans un décor juste suggéré, on accompagne pendant 1h40 la confession du « juge-pénitent ».
    A la fois terrible et émouvante, l’acteur vit de l’intérieur ce texte fort. Il le savoure, le mâche, le livre avec autant de retenue que de passion, d’une voix grave excellemment posée qu’il maintient à la limite de la fêlure.
    Le pari n’était pas gagné de tenir en haleine le public avec la confession d’une déchéance revendiquée, qui ne manque pas de grandeur. On se demande qui, du juge-pénitent ou de l’acteur, se régale le plus de cette provocation sur le fil du rasoir.
    Une fois entré dans la pièce, elle ne vous quitte plus. »

    Violetta ASSIER / Dauphiné Libéré
    FESTIVAL AVIGNON OFF 2010

    Publié dans : ||le 5 octobre, 2010 |Pas de Commentaires »

    Laisser un commentaire

    La Lorraine d'hier et d'auj... |
    La Boite qui Mijote |
    NON A LA MONARCHIE AU SENEG... |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lespimoussessigneurs
    | Mad'moiselleX
    | Dieu l'Homme l'Univers